La convention de partenariat ATD Quart Monde/Cnam/CNRS /laboratoire Ceraps (CNRS/ULille)

Le Cnam, ATD Quart Monde, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et le laboratoire Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales (Ceraps) – (CNRS/ULille) ont signé en 2019 une convention de partenariat. Celle-ci a pour objectif la mise en place d'un "Espace collaboratif" visant à soutenir les réflexions, expérimentations, évaluations relatives aux pratiques de recherches participatives en croisement des savoirs avec les personnes en situation de pauvreté et à susciter l'émergence de projets de recherches de ce type au sein de la communauté scientifique.

L'équipe

Marcel Jaeger

Marcel Jaeger, professeur émérite, anciennement titulaire de la chaire de Travail social et d'intervention sociale du Cnam, est membre depuis 2003 du laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Lise). Avant de prendre ses fonctions au Cnam, il avait occupé le poste de directeur du Centre d’aide par le travail pour personnes handicapées mentales de Montesson (Yvelines) puis de l’Institut régional du travail social (IRTS) de Montrouge (Hauts-De-Seine) et de Neuilly-Sur-Marne (Seine-Saint-Denis). Il a travaillé ensuite à la Mission nationale d'appui en santé mentale. Marcel Jaeger est membre de plusieurs instances d’études et de recherche dont le Conseil scientifique de l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) et le Haut Conseil du travail social. Il a été, à ce titre, chargé de contribuer au Grenelle de l’insertion. Il est président du conseil scientifique de l'Observatoire national de la protection de l'enfance (ONPE).

En savoir plus +En savoir plus

ATD Quart Monde

Mouvement international non gouvernemental et sans affiliation religieuse ou politique, ATD Quart Monde a pour objectif de mettre fin à l’extrême pauvreté et construire une société plus juste, qui respecte les droits fondamentaux et l’égale dignité de toutes et tous. Fondé en 1957 par Joseph Wresinski et des habitants d’un bidonville de Noisy-le-Grand et aujourd’hui, le mouvement est présent dans plus de 30 pays.

ATD Quart Monde s’appuie sur trois modes d’actions complémentaires :

Agir sur le terrain avec les personnes en situation de pauvreté pour s’unir autour d’un même combat et obtenir l’application du droit.

ATD Quart Monde mène de multiples projets sur le terrain, couvrant un large spectre. Rompant avec les pratiques d’assistance, tous sont pensés et construits avec les personnes concernées.

Agir auprès des institutions pour faire évoluer les lois et les pratiques, en associant les personnes qui vivent en situation de pauvreté.

ATD Quart Monde mène un ensemble d’actions visant à influencer les décisions des responsables politiques qui ont un impact sur la vie des personnes les plus exclues et leur accès aux droits : logement, santé, école, travail et formation, culture, participation…

Pour formuler des propositions crédibles, ATD Quart Monde s’appuie sur la parole des personnes concernées recueillie notamment au sein de ses Universités populaires Quart Monde, des études approfondies menées en Croisement des savoirs et des pratiques et qui associent des professionnels, des institutionnels, des chercheurs et universitaires et des personnes vivant en situation de pauvreté, des expérimentations et projets pilotes.

ATD Quart Monde est notamment à l’origine de plusieurs avancées législatives comme le revenu minimum d’insertion (ancêtre du RSA), la couverture maladie universelle, le droit au logement opposable ou la loi d’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée.

Par ailleurs, pour mutualiser les forces et avoir plus d’impact, ATD Quart Monde s’inscrit dans la construction de positions et d’actions collectives avec d’autres organisations de la société civile au sein de différents collectifs.

Agir auprès de l’opinion publique pour faire changer le regard porté sur les personnes les plus pauvres et appeler la société à s’engager dans le combat contre la misère.

Pour lutter contre les idées fausses et la pauvrophobie, ATD Quart Monde mène des actions de sensibilisation et d’interpellation de l’opinion publique. L’objectif est non seulement de faire changer le regard porté sur les personnes pauvres et la pauvreté, mais aussi d’engager l’ensemble de la société dans le combat contre la pauvreté.

Si les plus pauvres sont les premiers à refuser la misère et à se battre au quotidien, c’est bien l’engagement du plus grand nombre à leurs côtés qui pourra permettre de construire une société plus juste et solidaire. Ainsi, ATD Quart Monde rassemble toute à la fois des militants Quart Monde – qui vivent ou ont vécu la grande pauvreté – des volontaires et des alliés qui œuvrent ensemble à dire #StopPauvreté, en France, tout près de chez eux comme à l’international.

En savoir plus +Le site internet d'ATD Quart Monde