Focus sur un projet de recherche

Projet Mingei : "Art du peuple pour le peuple" phase 2

Ce projet financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 réunit, au Cnam, le Musée des arts et métiers et le laboratoire Histoire des technosciences en société (HT2S) autour de la reproduction de la fabrication d'une carafe en verre datée de 1842, par exemple. Il s'agit, de façon plus globale, de (re)penser les modes de préservation des savoirs manuels et des gestes avec les nouvelles technologies désormais disponibles.

Dans le cadre du projet Mingei, le musée des Arts et Métiers, musée du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) fait réaliser une copie d’une carafe datée de 1842, fabriquée par Bontemps et issue de la cristallerie de Choisy-le-roi (France). Ce travail est parallèlement documenté par un chercheur anthropologue du laboratoire en Histoire des Techno-Sciences en Société (HT2S) du Cnam. L’enregistrement des gestes du maître-verrier au moyen d’une combinaison à capteur est réalisé par le Centre de recherche Armines de l’École des Mines de Paris et l’ « Institute of Computer Science » de Forth, à Héraklion.

En mai denier, le Centre Européen de Recherches et de Formation aux Arts Verriers (Cerfav) a étudié le processus de la reproduction de la carafe.

En savoir plus +En savoir plus sur la phase 1 du projet

Du 4 au 9 septembre puis le 11 octobre 2019, les équipes ont travaillé de concert pour reproduire la carafe et enregistrer les gestes des artisans. Le maître-verrier Jean-Pierre Mateus, assisté de Dominique Jamis, ancien responsable de l’atelier de soufflage du Cerfav (Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers), ont expérimenté plusieurs techniques afin d’assimiler le procédé ancien de fabrication de la carafe. Plus d’une vingtaine de carafes ont été réalisées avant de parvenir à réaliser à l’identique la carafe de Bontemps. Les étapes de la fabrication ont été les suivantes :

  1. Soufflage de la panse
  2. Pose de la jambe et du pied
  3. Affinage du col
  4. Pose du cordon entre la panse et le col
  5. Découpe du bec
  6. Pose de l’anse

Deux outils – l’un pour le façonnage du pied, le second pour travailler le cordon de la carafe – ont dû être spécialement créés.

Parallèlement, le chercheur en anthropologie, Arnaud Dubois, a réalisé une ethnographie de cette fabrication et à documenté par des images et des interviews des artisans chacune des étapes. Les membres du Centre de recherche Armines ont équipé les maîtres-verriers de capteurs pour enregistrer leurs gestes clés et leur souffle.

Les ingénieurs de Forth ont installé cinq caméras dans l’atelier pour documenter l’interaction entre les maîtres-verrier, compléter l’enregistrement de leurs gestes et numériser l’ensemble des outils utilisés dans la fabrication de la carafe.

En novembre, Arnaud Dubois se rend à Forth pour travailler, avec les partenaires technologiques, sur les différents matériaux recueillis. Cette collaboration entre chercheurs en informatique et chercheurs en anthropologie vise à préparer la restitution numérique la plus précise et réaliste possible.

La phase 2 du projet Mingei en quelques photos

< 1 / 5 >