Ma thèse en 180 secondes

L'édition 2018

La sélection au sein des établissement de la Comue

Les doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s (ayant soutenu en 2017) souhaitant participer au concours MT180 2018 ont jusqu'au 10 janvier 2018 pour se manifester.

Au Cnam, le contact est Diane Tribout ; joignable par mail ou par téléphone (01 40 27 20 11).
Selon le nombre de candidature sera, ou pas, organisée une épreuve de sélection interne mi-janvier.

La formation des doctorant.e.s

Deux journées de formation avec une coach professionnelle seront organisées courant février.
Informations à venir

La finale HESAM Université

La finale HESAM Université aura lieu le mardi 20 mars (soirée) à l'Ensam (Paris, 13ème).

Un jury professionnel choisira les deux candidat.e.s qui iront ensuite représenter notre Comue lors de la demi-finale nationale.

La demi-finale nationale

+ Formation proposée par la CPU et le CNRS

Du 5 au 7 avril 2018

La finale nationale

13 juin 2018 à Toulouse

La finale internationale

27 septembre 2018 en Suisse

MT180... en 3 minutes !

Le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) organisent dans toute la France le concours Ma thèse en 180 secondes. Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre, tel est le défi que lancent les deux organismes aux doctorant.e.s avec ce concours. Ce coup de projecteur sur les jeunes chercheur.e.s les invitera à développer leurs compétences en communication, mais permettra aussi de montrer le dynamisme de la recherche française.

Un défi pour les doctorant.e.s !

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet aux doctorant.e.s de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant.e doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive !

À quoi sert ce concours ? Une doctorante vous répond

"On me demande souvent [...] à quoi ça sert ce concours ? Alors je dirais que communiquer sur nos travaux au grand public c’est absolument essentiel. Finalement, les gens prennent volontiers 3 minutes de leur temps pour comprendre un peu plus ce qui se passe dans les laboratoires français ; je trouve cela extrêmement encourageant. Cela nous permet d’expliquer aux néophytes pourquoi il est si important de continuer à soutenir nos projets de recherche. C'est capital pour moi et pour des milliers de chercheur.e.s… (en marche ces derniers temps !)."
Marie-Charlotte Morin, finaliste française et 2nd prix de l'édition internationale en 2014
Source : Web TV du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

MT180, HESAM Université et le Cnam

logo-mt180-hesamLa participation d'un établissement au concours Ma thèse en 180 secondes, se fait dans le cadre de sa Comue (Communauté d'universités et d'établissements). C'est donc sous la bannière d'HESAM Université que le Cnam participe au projet et ce, au-côté des autres établissements du regroupement.