AAP 2017

Plan cancer 2014-2019

25 novembre 2016

Dans le cadre du troisième plan cancer, l’alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé lance pour 2017 différents appels à projets et appels à candidatures sur le thème du cancer.
Un appel lancé dans le cadre de l'édition 2017 est suceptible de vous intéresser :

Puce catalogueProjets de recherche dans le domaine des effets de l'exposition aux facteurs de risques environnementaux sur le cancer

Le présent appel à projets couvre tous les projets de recherche visant à l’amélioration de la connaissance des effets différés de l’exposition des individus à des facteurs de risques liés à l’environnement, en termes d’analyse des risques d’apparition et de progression des cancers. Il s’agit des facteurs physiques (rayonnements, ondes,...), chimiques (métaux et leurs formes chimiques, composés organométalliques, composés organiques, nanomatériaux, résidus de médicaments), ou biologiques (toxines, gènes, virus).

Leurs produits de dégradation ainsi que leurs possibles interactions sont également à prendre en compte.

Le développement de ces nouveaux projets doit permettre d’examiner la part de risques environnementaux et leurs interactions avec les facteurs biologiques, les facteurs socio-comportementaux et les évolutions d’ensemble des écosystèmes dans la survenue de tumeurs.

Sont éligibles notamment les domaines suivants:

- Développement de modèles expérimentaux permettant d’explorer les interactions complexes résultant de l’exposition à de multiples facteurs environnementaux (réalistes par rapport aux doses et aux conditions d’exposition naturelles et aux grandeurs et unités utilisées en radiobiologie et radioprotection), et de définir l’impact des expositions prolongées à de faibles doses en exposition chronique; relations doses-effets et paramètres temporels de la relation entre exposition et survenue de maladie en prenant en compte des modes de transmission (inhalation, contact, ingestion, transfert cutané ou transplacentaire,...), des mécanismes de transfert vers des organes cibles.

- Développement de modèles adéquats de transmission d’effets toxiques, des effets cumulés des facteurs de risques environnement aux, identification des gènes ou de modifications génétiques et ou épigénétiques de susceptibilité individuelle et d’identification de populations à risques.

- Caractérisation de biomarqueurs métaboliques d’effets d’expositions à des seuils variables notamment à faibles doses de contamination, d’ordre toxico-cinétique (compartiment de stockage tel que le tissu adipeux, le compartiment protéique, hépatique...), ou d’ordre épigénétique et génétique (réparation des dommages), incluant les biomarqueurs de prédiction précoce de la transformation et de susceptibilité.

- Développement de méthodes biomathématiques, statistiques, d’outils de modélisation de données environnementales et de leurs interactions avec les facteurs biologiques et socio-comportementaux, des modèles d’estimation des effets cancérigènes liés à des expositions chroniques à faibles doses ou/et les multi-expositions et développement d’outils pour la mesure de seuils de composés induisant des lésions à l’ADN avec la détermination des seuils critiques au-delà desquels les capacités de réparation n’opèrent plus.

- Etudes épidémiologiques intégrant les interactions entre facteurs biologiques, expositions environnementales et facteurs socio-comportementaux et visant à explorer des hypothèses étiologiques sur les relations entre certains cancers et des facteurs de risques environnementaux.

- Etudes épidémiologiques développant les aspects environnementaux dans de grandes cohortes existantes reconnues par les dispositifs TGIR ou/et investissement d’avenir.



En savoir plusL'information en ligne