IFAS

AAP 2017 pour des recherches en Afrique australe

1 décembre 2016

Financement allant jusqu'à 2000 € pour des projets de recherche en sciences humaines et sociales portant sur 11 pays d'Afrique Australe.
L’Institut Français d’Afrique du Sud-Recherche (UMIFRE 25, USR 3336) a une vocation régionale qui couvre onze pays d’Afrique australe : Afrique du Sud, Mozambique, Zambie, Zimbabwe, Malawi, Angola, République démocratique du Congo, Lesotho, Swaziland, Botswana et Namibie. Dans le cadre de sa programmation scientifique, l’IFAS-Recherche finance un certain nombre de projets de recherche en sciences humaines et sociales portant sur cet espace. Toutes les demandes de financement de la part des unités de recherche, chercheurs et étudiants pour des travaux de recherche, terrains, événements scientifiques, ou publications, pour l’année 2017 doivent impérativement nous parvenir avant le 1er décembre 2016. Aucune condition de nationalité ne s’applique mais l’existence, ou la perspective, d’un partenariat durable entre la France et l’Afrique australe est essentielle. La participation financière d’une autre institution est souhaitable. Dans tous les cas, les financements attribués par l’IFAS ne pourront dépasser 2 000 €. Les réponses seront adressées à tous les porteurs de projet par courriel, dans le courant du premier trimestre 2017, après examen des projets par les membres du Conseil scientifique du pôle Afrique du Ministère des Affaires Étrangères.

Toutes les demandes seront prises en considération. Cependant les projets en rapport avec la programmation de l’Institut auront la priorité :

1. Archéologie et préhistoire : Paléoanthropologie, évolution des hominidés, Archéologie et études pluridisciplinaires des Middle et Late Stone Age, archéologie historique, Art rupestre.

2. Histoire médiévale, moderne, et contemporaine des sociétés de l’Afrique austral : Connexions à longue distance, intégration de l’Afrique australe dans les circulations atlantiques et indo-océaniques, circulations matérielles et culturelles depuis le Ier millénaire, Histoire sociale et histoire impériale, hiérarchies sociales et raciales, esclavage, Enjeux contemporains de la mémoire en Afrique australe, régimes d’historicité, construction des savoirs.

3. Dynamiques contemporaines : études urbaines, mutations démocratiques et économiques : Géographie et études urbaines, développement historique des villes, gouvernance, accès aux services publics, sécurité, justice spatiale, droit à la ville, mémoires urbaines, Études migratoires, frontières, xénophobie, Transformations démocratiques en Afrique australe, dynamiques électorales, transformation de la citoyenneté, politiques de l’identité, processus de construction nationale, Émergence et captation des ressources, politiques économiques, économie comparée du développement, travail, Éducation, jeunesse, mouvements sociaux.

Une attention particulière sera portée aux projets transrégionaux, au désenclavement des savoirs et aux propositions portant sur l’Afrique lusophone. La qualité scientifique des projets demeurera toutefois le principal critère d’évaluation.

En savoir plusL'information en ligne