INCa - Appel à projets 2017

Recherche en santé des populations - Prévention primaire

26 juin 2017

L’Institut national du cancer lance la 6ème édition de son appel à projets sur la recherche interventionnelle en santé des populations, et dont l'axe générale porte notamment sur la prévention primaire à tous les temps du cancer.

Dans le cadre de la présente édition de cet AAP, l’INCa veut favoriser l’émergence d’équipes de recherche avec leurs partenaires de terrain (acteurs en promotion de la santé ; structures de dépistage ; professionnels de santé ; réseaux de soins ; acteurs du social, du logement, de la politique de la ville, etc.) souhaitant développer des projets de recherche interventionnelle.

Puce gregObjectifs généraux :

- favoriser l'émergence de projets de recherche interventionnelle appliquée aux cancers, originaux et d'excellence scientifique susceptibles de produire des connaissances scientifiquement valides et socialement utiles ;
- encourager des partenariats originaux entre équipes de recherche de différentes disciplines (sciences humaines et sociales, santé publique (prévention/promotion de la santé), épidémiologie, biostatistiques, …) et acteurs de terrain (personnel médical, paramédical, social, associations, etc.), afin de faciliter l’appropriation et la transférabilité des résultats dans les milieux concernés.

Puce gregChamp de l’appel (axe général) :

Pour l’axe général, seront privilégiés les projets de recherche interventionnelle en lien avec les différents « temps » de la lutte contre le cancer: la prévention (primaire et secondaire), le parcours de soins et la prévention tertiaire, l’après-cancer, et la recherche en méthodologie.

                  puce de liste manuelle (fleche)Prévention primaire :

La prévention primaire concerne l’ensemble des actions visant la réduction ou l’élimination des facteurs de risque (ou l’amplification des facteurs de protection) des cancers. Une attention particulière sera apportée aux projets de recherche interventionnelle en prévention primaire qui s’intéressent aux facteurs de risques liés aux habitudes et conditions de vie (inactivité physique, consommation d’alcool, déséquilibre alimentaire, surpoids et obésité, exposition au soleil, …), professionnels (ex. exposition aux cancérigènes d’origine professionnelle), et environnementaux (ex. exposition à certains virus et bactéries comme le papillomavirus humain). Les projets visant à tester l’efficacité de nouvelles modalités de changement des comportements de santé ou à accroitre l’efficacité des messages préventifs seront les bienvenus. Des projets de recherche interventionnelle portant sur les moments-clés (teacheable moments), l’utilisation de leviers positifs, le «nudging », et « l’empowerment », par exemple, afin d’obtenir une meilleure efficacité des campagnes de prévention, seront encouragés. Les nouvelles approches, issues des sciences comportementales, cognitives et en neurosciences, ainsi que des nouvelles technologies de l’information et de la communication, pourront également être mobilisées.

Puce gregModalités de soutien et durée des projets :

Pour cette édition de l’AAP, les deux types de propositions attendues sont les suivantes :

- Projets de recherche complets : Ce sont projets de recherche avancés dans leur conception et s’appuyant sur une démarche méthodologique maitrisée et des collaborations abouties, permettant de garantir un bon niveau d’atteinte des objectifs. Les projets finalisés ont une durée de 24 ou 36 ou 48 mois. La durée devra être adaptée au plan de travail du projet et au calendrier proposé.

- Projets de recherche « d’amorçage » : Il s’agit de favoriser la mise en place de projets de recherche interventionnelle sur une problématique innovante et pertinente vis-à-vis des objectifs du plan cancer 2014-2019. Le financement d’un montant maximal de 30 000 euros, devra permettre à des chercheurs, notamment à des jeunes chercheurs titulaires, intéressés par la recherche interventionnelle de construire un projet qui a vocation à être soumis à l’édition suivante de l’AAP. La durée du projet financé est d’une année maximum.

En savoir plusL'information en ligne