Fondation Nestlé

AAP recherche 2017 Nestlé "Cultures alimentaires et comportements alimentaires"

28 avril 2017

La Fondation Nestlé France a lancé son appel à projets de recherche pour le cycle 2017 – 2019, dont la thématique est « Cultures alimentaires et comportements alimentaires : conditions d’émergence, d’évolution et de transmission »
La Fondation Nestlé France a vocation à favoriser la transmission de la culture alimentaire française. Cela implique une connaissance approfondie des pratiques qui constituent cette culture (produits, composition, ritualisation, commensalité des repas, lieux et temps du plaisir et du partage…) ainsi que l’identification et la protection de ses aspects les plus favorables pour la santé.

Depuis sa création en 2008, la Fondation a décidé de s’appuyer sur deux piliers fondamentaux : un pilier scientifique pour Comprendre et un pilier pratique pour Agir. Théorie et pratique y sont donc intimement liées. Les résultats des travaux de recherche permettent notamment de définir de nouveaux angles d’actions.

Dans le cadre du pilier Comprendre et au travers de son Comité d’experts présidé par le Professeur Jean-Pierre Poulain, sociologue, anthropologue, la Fondation a lancé le 18 janvier son septième « Appel à projets de recherche » Pour le cycle 2017 – 2019, la thématique de recherche porte sur les « Cultures alimentaires et comportements alimentaires : conditions d’émergence, d’évolution et de transmission »

Seront explorés :
• les déterminants des systèmes symboliques (normes, valeurs, représentations, rituels associés aux aliments et aux boissons…) ;
• les contraintes (démographiques, techniques, économiques, temporelles, qui s’exercent sur les usages et les pratiques ainsi que les interactions entre ces contraintes).Les formes de prises alimentaires (repas, petits repas et hors repas), organisation des journées (inclus le nomadisme alimentaire…)

Elles pourront porter sur les circulations sociales et géographiques des cultures alimentaires en France et hors de France ainsi que sur les relations entre positions sociales, genres et cultures alimentaires.

Les analyses pourront se situer à des échelles nationale, régionale, locale, familiale, individuelle. Elles pourront mobiliser des approches comparatives. Les approches interdisciplinaires seront recherchées. À titre d’exemple, des approches interrogeant les interactions éventuelles, dans la détermination des comportements alimentaires, entre cultures alimentaires et génétique (nutrigénétique, épigénétique, nutrigénomique), entre cultures alimentaires et microbiote, seront encouragées.

En savoir plusL'information en ligne