ERA-Net Cofund HDHL-INTIMIC

Relations entre microbiome intestinal, régime alimentaire et santé

5 avril 2017

L’agence nationale de la recherche lance, en collaboration avec 8 pays, le premier appel à projets dans le cadre de l’ERA-Net Cofund HDHL-INTIMIC. Son objectif est de financer des projets de recherche transnationaux étudiant les relations entre le microbiome intestinal, le régime alimentaire et la santé. Cet appel à projets est cofinancé par la Commission Européenne.
L’objectif principal de ce nouvel appel à projets est de soutenir des projets transnationaux de recherche collaborative s’intéressant aux relations cause/effet entre le régime alimentaire, le microbiome intestinal et la santé humaine.

Plus spécifiquement, les projets devront se concentrer sur l’un des domaines suivants :

1) La compréhension basique du microbiome intestinal et de son rôle dans la santé humaine et/ou dans l’apparition de maladies, y compris la compréhension des mécanismes moléculaires sous-jacents.

2) Les liens fonctionnels entre le régime et/ou les composants alimentaires dans la composition et le fonctionnement du microbiome intestinal et les conséquences physiologiques chez l’hôte, y compris les réponses personnalisées.

3) L’identification de nouvelles stratégies ciblées sur le microbiome et de nouveaux produits alimentaires pour des applications préventives et thérapeutiques, y compris des régimes alimentaires personnalisés et des aliments particuliers qui agissent en influençant le microbiome intestinal d’individus appartenant à des groupes cibles spécifiques.

Les projets de recherche doivent être multidisciplinaires et doivent combiner des approches et des méthodes scientifiques différentes. De plus, les conditions suivantes doivent être respectées :

- Les propositions qui décrivent des interactions entre le microbiome intestinal, le régime alimentaire et la santé sans questionner ces relations au niveau fonctionnel sont exclues de cet appel à projets.

- Les études sur des modèles animaux sont incluses dans cet appel à projets seulement si elles ont un intérêt clair pour la santé humaine.

- Les propositions doivent utiliser les bio-banques et/ou les cohortes existantes ou expliquer pourquoi aucune bio-banque et/ou cohorte existante n’est utilisée.

- Les propositions doivent éviter les recouvrements avec les objectifs des projets financés dans le cadre de la précédente action conjointe de la JPI HDHL sur la ‘microbiomique intestinale’.

Neuf pays ont prévu de participer à cet appel à projets : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Israël, Italie, Pays-Bas et Suède.

+ L'information en ligne