À la découvert des labos du Cnam

Gaël Obein remporte le Prix de la recherche LNE 2019 ! L'occasion de découvrir le Laboratoire commun de métrologie LNE-Cnam !

9 décembre 2019

Qu'est-ce que le LCM? Et le LNE? Que récompense le Prix LNE de la recherche? Qui sont les lauréat.e.s? Bienvenue dans le monde de la mesure et de la démesure!

Le LCM

Le laboratoire commun de métrologie LNE-Cnam est un laboratoire commun Cnam/Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE). Les recherches appliquées du laboratoire visent à préfigurer l'évolution scientifique des définitions des unités de mesure, avec notamment des mesures ultimes de constantes physiques fondamentales ; mettre en place et valider par comparaisons internationales les références françaises, à l’aide de dispositifs originaux les plus exacts possibles ; imaginer, développer et caractériser des méthodes instrumentales innovantes pour créer et disséminer les références et pour assurer la traçabilité des mesures.

Le laboratoire développe 4 axes de recherche :

  • Longueurs-lasers
  • Masses et grandeurs associées
  • Rayonnements optiques
  • Thermométrie

Le LCM est porteur de nombreux et très prestigieux projets de recherche européens. Citons, par exemple, les projets du pilier Excellence scientifique d'Horizon 2020 comme l'Appel Innovative Training Networks (ITN) et l'Individual Fellowships (IF) du programme Actions Marie Sklodowska-Curie qui a permis au laboratoire d'accueillir un chercheur chinois. Sur la seule année 2019, le LCM a remporté 5 projets EMPIR (European Metrology Programme for Inovation and Research) de l'European Association of National Metrology Institutes; projets tout spécialement dédiés à la métrologie.

Le LNE

Établissement public à caractère industriel et commercial (Epic), le LNE est placé sous la tutelle du ministère de l'Économie et des finances en charge de l’Industrie. Fondés sur son excellence scientifique et technique, ses travaux constituent le socle de multiples applications : étalonnages, essais, certification... Expert reconnu en France et à l’international, le LNE place la mesure au service de l’économie et de la société. Placé sous la tutelle du ministère en charge de l’Industrie, le LNE offre son expertise à l’ensemble des acteurs économiques et développe des moyens de mesure toujours plus précis.

1910, essais de suspension dans l'atelier d'essais automobiles du Cnam

Fondés sur son excellence scientifique et technique, ses travaux constituent le socle de multiples applications : étalonnages, essais, certification… ils permettent d’accompagner les entreprises dans leurs stratégies de compétitivité et d’innovation et la société dans un développement durable et sûr.

Depuis 1997, la mission de service public du LNE est précisée dans le cadre d'un contrat d'objectifs signé tous les quatre ans avec l'Etat. Elle implique l'engagement financier de l'Etat sous forme de subventions annuelles qui permettent au laboratoire :

  • d'être le laboratoire national de référence, pour l'industrie, en matière de métrologie ;
  • de poursuivre son développement scientifique et technique pour anticiper les besoins nouveaux en matière de mesure et d'essais liés aux évolutions technologiques et aux attentes nouvelles de la société dans les domaines de la sécurité, de la santé, de la qualité et de la protection de l'environnement ;
  • de donner une assistance technique aux pouvoirs publics et aux acteurs économiques pour l'élaboration de nouvelles réglementations et normes aux niveaux international, européen et national, la mise au point de nouvelles méthodes d'essais, et la surveillance du marché.

En 2005, les pouvoirs publics lui confient le pilotage de la métrologie française: le LNE est rebaptisé Laboratoire national de métrologie et d'essais et mène les travaux en association avec le Cnam, le CEA et l'Observatoire de Paris.

En savoir plus +Pour en savoir plus sur le LNE

Le prix LNE de la recherche

En 2009, le LNE et le Comité de la métrologie ont décidé de créer un Prix de la recherche pour distinguer les chercheurs qui contribuent à la réussite et à la notoriété des activités scientifiques du LNE et de l'ensemble des laboratoires du réseau national de la métrologie française.

Le LNE et la métrologie française représentent plus de 200 chercheurs sur des thématiques et des sujets aussi variés que les nanotechnologies, la santé, l'environnement, les télécommunications, l'énergie, le transport (positionnement et navigation entre autres), les technologies de l’information, ou encore les matériaux.

Il était important de créer ce prix pour valoriser l'ensemble des chercheurs du LNE et de la métrologie française, qui depuis de nombreuses années ont contribué à l'évolution de la science et de notre société.

Par ailleurs, dans un monde ou la communication est omniprésente, il est essentiel de faire connaître aux industriels et partenaires économiques et à la société en général, quelles sont les recherches effectuées au sein de nos laboratoires, quels bénéfices peuvent en tirer notre société et pour quelles finalités.

Le prix LNE de la recherche a ainsi tour à tour récompensé, depuis 10 ans, des chercheurs qui ont toujours su allier science et pragmatisme, pour des travaux de recherche ayant un impact fort que ce soit pour la science, l’industrie et la société. Parmi ces travaux, plusieurs se sont notamment révélés majeurs dans le cadre des redéfinitions de l’ampère, du kelvin et du kilogramme.

Le Prix LNE de la recherche 2019 est, cette année, remis à Marie-Christine Lépy du Laboratoire national Henri Becquerel (LNE-LNHB) et Gaël Obein du Laboratoire commun de métrologie (LNE-LCM/Cnam).

Gaël Obein

Gaël ObeinGaël Obein est maître de conférences au Conservatoire National des Arts et Métiers. En 2003, il soutient sa thèse intitulée «Caractérisation optique et visuelle du brillant», réalisée au Muséum National d’Histoire Naturelle et devient docteur en Systèmes physiques et métrologie. Après un postdoctorat au NIST dans la division «Optical Thermometry and Spectral Methods», il entre au Cnam en 2006 où il met en place et développe la métrologie de l’apparence au sein du Laboratoire commun de métrologie LNE-LCM/Cnam. Depuis 2012, il anime la métrologie européenne sur cette thématique par le biais des 3 JRP qu’il coordonne (xDReflect, BiRD, BxDiff). Gaël OBEIN est en charge de la réalisation et du maintien des références nationales de photométrie et spectrophotométrie du LCM depuis 2008. Depuis 2017, il est également président de CIE-France, le comité miroir national de la Commission Internationale de l’Eclairage (CIE) et est responsable amont du département Photonique au LNE-Cnam depuis 2018. Il dirige aujourd’hui deux comités techniques à la CIE, l’un sur la mesure bidirectionnelle de la reflectance, l’autre sur la mesure du brillant. En novembre 2018, Gaël Obein a soutenu son Habilitation à Diriger des Recherches intitulée «Métrologie de l’apparence» au Cnam.

Marie-Christine Lépy

Marie-Christine LépyMarie-Christine Lépy est directrice de recherche au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. En 1982, elle soutient sa thèse à l’Université de Caen et devient docteure en physique nucléaire. A la suite de quoi elle entre, en décembre 1984, au Laboratoire National Henri Becquerel dans le groupe spectrométrie gamma. Depuis 2005, Marie-Christine Lépy coordonne le groupe de travail sur la spectrométrie gamma de l’International Committtee for Radionuclide Metrology (ICRM) et est membre du comité consultatif de la conférence européenne sur la spectrométrie X (EXRS) depuis 2006. En 2009, elle est nommée «Expert senior» au CEA, puis soutient la même année son Habilitation à diriger des Recherches à l’Université Pierre et Marie Curie. Directrice de recherche depuis janvier 2014, Marie-Christine Lépy est actuellement, responsable de la spectrométrie gamma et rayons X au sein du LNE-LNHB. Ses compétences en métrologie des radionucléides couvrent aujourd’hui la mesure par spectrométrie gamma et X, le développement de la spectrométrie X et de l’utilisation de sources monochromatiques accordables et l’utilisation du rayonnement Synchrotron sur ligne du Synchrotron SOLEIL. Elle coopère régulièrement avec les laboratoires nationaux de métrologie dans le domaine de la radioactivité et a publié plus de 80 articles dans des revues internationales à comité de lecture.

En savoir plus +Pour en savoir plus sur le Prix LNE de la recherche 2019